Présidentielles en Guinée: Kôrô Alpha, ses forces, ses faiblesses...

Facebook icon Twitter icon
Coup de gueule

CONAKRY- A 77 ans Kôrô Alpha,  le Mansa de toute  la Guinée jubile déjà sur sa victoire dès le premier tour sur nos opposants-opposés. S’il possède des forces indéniables pour gagner, le Mansa de Sékhoutouréya n’est pas invulnérable et ses (nombreuses) faiblesses peuvent lui coûter très cher. Voyons de plus près les chances Kôrô Alpha dans la peau du candidat…

A-Forces

Pour gagner la « marmite » présidentielle, Kôrô Alpha va utiliser des ingrédients salés et sucrés pour sa sauce et écraser nos opposants opposés. Voyons lesquels…

Primo,  Kôrô Alpha dispose d’une machine redoutable pour gagner dès le premier tour : il s’agit de l’administration et les moyens  (nos sous) de l’Etat. Avec une armée de fonctionnaires zélés et les caisses de l’Etat à disposition, Kôrô est largement au-dessus du lot pour  séduire les électeurs en distribuant nos francs glissants. Inutile de rappeler que les préfets, maires, gouverneurs, la  Commission électorale nationale indépendante (CENI), la Cour suprême,  ne se feront pas prier pour vendre le candidat Kôrô Alpha. Car pour préserver leurs postes à la mangeoire publique,  chacun va briller par le zèle et la démagogie pour plaire au chef ! Mais les Guinéens auront le dernier mot !

Secundo, le fichier électoral (jugé largement favorable  à Kôrô par l'opposition )va peser lourd sur la balance. Désormais, c’est  la région administrative de Kankan (fief de Kôrô) qui concentre le plus d’électeurs .Voici les chiffres du  dernier recensement de la population en 2014 :    Région de Kankan: 1.986 329 ; Région de Conakry: 1. 667.864 ; Région de N'zérékoré: 1.663.582 ; Région de Kindia: 1.559.185 habitants ;  Région de Boké: 1.081.445 ; Région de Labé: 995.717 habitants ; Région de Faranah: 942.733 ;  Région de Mamou: 732.117 . Par conséquent,  pour gagner,  il suffira simplement  à Kôrô Alpha d’ obtenir des scores soviétiques en Haute Guinée et grignoter des suffrages dans les autres régions (Basse Guinée, la forêt et le Foutah).

Tertio,  nos opposants sont divisés jusqu’à la moelle des os ! Une candidature unique de l’opposition allait certainement fausser les calculs de Kôrô Alpha. Hélas,  l’opposition a brillé par la division chronique de ses leaders. Ni Kôtô Dalein, ni Sidya Courant, ni Lansana le Koumatigui n’ont réussi à surpasser leurs egos démesurés au nom de la raison d’Etat. Chacun a choisi de créer des  alliances avec  des petits partis remorques pour défier Kôrô Alpha et…..les autres opposants ! Résultats, les suffrages seront morcelés au premier tour et aucun leader de l’opposition n’est assuré d’accéder au second tour ! Mais les Guinéens auront le dernier mot !

Enfin, il y a les « Maîtres de l’ombre » incarnés par la communauté internationale. Jusqu’à présent, les signaux émis  par les capitales occidentales montrent qu’un changement de régime à Conakry n’est pas une priorité. Et les nombreuses bourdes commises par l’opposition (notamment cette stupide alliance entre notre Dadis national et Kôtô Dalein) ne rassurent pas nos « grand-frères » occidentaux qui ont d’autres chats à fouetter.  De Paris à Bruxelles et de Washington à Prétoria, Kôrô Alpha a su communiquer efficacement pour camoufler son bilan, à cause de l’épidémie ébola. Même le cousin Obama a montré des yeux doux à la Guinée de Kôrô Alpha   malgré les critiques de  nos opposants-opposés, plus obsédés par le Kibanyi présidentiel. Sans oublier que les grands de ce monde (qui nous gouvernent !!!)  auront les yeux tournés vers d’autres cieux : la présidentielle ivoirienne à haut risque,  les élections Burkinabé, la menace Boko Haram (au Nigeria),  les djihadistes au Mali et l’immigration clandestine. Ainsi, quand nos opposants-opposés se plaindront de fraudes contre Kôrô Alpha, peu d’oreilles occidentales seront à l’écoute ! D’ailleurs l’exemple du Burundi montre à suffisance la non activité d’une communauté internationale qui soutient rarement les plus faibles dans l’épreuve de force sous nos tropiques ! Mais les Guinéens auront le dernier mot !

Faiblesses

A la tête du pays depuis cinq ans,  Kôrô Alpha traîne  des boulets rouges qui peuvent freiner son élan  pour Sékhoutouréya. Voyons de plus près…

Primo, le bilan de Kôrô Alpha est très mitigé et l’argument d’Ebola ne suffit pas pour convaincre ses compatriotes. Il suffit  de regarder chez nos voisins (la Côte d’Ivoire par exemple) pour se rendre du compte du temps perdu inutilement dans des débats stériles entre pouvoir et opposition .Quant à la gouvernance de Kôrô, l’amateurisme a parfois pris le dessus sur les compétences.  Tenez, le secteur stratégique  des mines est en piteux état et le  code minier médiocre a fini par chasser les investisseurs les plus téméraires. Malgré les promesses, le guinéen n’arrive toujours pas à manger à sa faim. Ni le barrage de Kaléta, ni quelques lampadaires distribués à l’intérieur du pays ne peuvent occulter cette triste réalité : le Guinéen a faim et vit dans une misère par rapport aux sénégalais, aux ivoiriens, aux maliens et même le Libéria nous dépasse !La preuve,  la Guinée est classée 179 sur 187 pays selon l’Indice de Développement humain des Nations Unies. Mais les Guinéens auront le dernier mot !

 

Secundo, l’hostilité probable des électeurs de deux régions clés peuvent coûter la victoire à  Kôrô : Il s’agit de Conakry  et la région de N’zérékoré. A Conakry, la bataille perdue de Kôrô  en 2013 lors des législatives est un signe de lassitude des conakrykas face aux promesses non tenue de son régime. A N’zérékoré, l’épine Moussa Dadis Camara exilé à Ouagadougou est toujours dans le pied de Kôrô. Les nombreux partisans de notre Dadis national peuvent refuser tout soutien à Kôrô après son refus ferme de voir Dadis foulé le sol de Conakry. Notre Dadis national qui est très populaire dans la région de N’zérékoré a d’ailleurs ouvertement indexé Kôrô Alpha comme responsable de ses malheurs, malgré deux tentatives de rentrer en Guinée. Mais les Guinéens auront le dernier mot !

Tertio, l’excès de zèle des partisans de Kôrô peut être un sérieux handicap pour la crédibilité du scrutin. Dans un monde où il y a des caméras et des micros partout, la moindre erreur ou faute flagrante des serviteurs zélés de Kôrô Alpha servira de prétexte à des troubles. La dernière bourde du Mansa au Foutah (où il a distribué des millions de francs guinéens sous l’œil des caméras) peut être imitée par ses serviteurs zélés en quête de reconnaissance. Et les troubles peuvent coûter cher à Kôrô qui sait une chose : la seule fibre qui unit nos opposants-opposés, c’est leur hostilité chronique à son régime. La moindre faille suffira pour unir tout ce beau bon contre le « méchant » Kôrô Alpha ! Mais les Guinéens auront le dernier mot !

Enfin, une dernière peau de banane sur le chemin de Kôrô Alpha, c’est la colère des anciens alliés hier qui n’ont pas gagné leur pain avec son régime. Et cette liste des « aigris » contre Kôrô est longue et leur capacité de nuisance peut faire mal en cas de second tour. De Lansana Kouyaté, le Koumatigui du PEDN (en Haute Guinée), Jean-Marc Telliano (à Guéckédou et Kissidougou) et le prudent Papa Koly Kouroumah (qui digère mal le non-retour de Dadis), tous rêvent d’une chose : rendre la monnaie à Kôrô Alpha qui a piétiné ses promesses à leur égard. Mais les Guinéens auront le dernier mot !

En définitive, les chances de victoire de Kôrô Alpha sont réelles (une chance sur deux !) pour rempiler pour un nouveau mandat de cinq ans. Cependant, malgré ses discours mielleux, Kôrô Alpha (dont le régime tourne à fond autour de sa personne), inspire peu de confiance quant à ses capacités réelles d’instaurer un véritable progrès dans le  pays. A 77 ans, Kôrô semble largement sourd face aux  préoccupations de la majorité de ses compatriotes dont la moyenne d’âge oscille autour de 25 ans. Dans sa bataille face à nos opposants-opposés, un ingrédient majeur sera déterminant pour choisir le vainqueur : le vote très….ethnique dans notre pays ! Car au premier tour, ni le bilan, ni les compétences ne suffiront : c’est le patronyme du candidat qui va peser dans les urnes ! Mais ceci est une autre histoire. A très bientôt !

Amadou Diallo
Pour Africaguinee.com
damadou13@yahoo.fr

Créé le Lundi 14 septembre 2015 à 13:50

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi