Affaire « Mosquée Sénégalaise » : Le gouvernement guinéen s’implique !

Société

CONAKRY- Qu’envisage les autorités guinéennes et sénégalaises dans la résolution de  ‘’l’antagonisme’’ qui oppose ces deux communautés pour la gestion de l’imamat de la mosquée sénégalaise sis dans le quartier Kouléwondy à Kaloum ?

 Le ministre délégué à la Défense Nationale, à la tête d’une délégation composée du Gouverneur de la ville de Conakry  et du Haut commandant de la Gendarmerie Nationale se sont érigés en sapeurs-pompiers pour ‘’’baisser’’ les ardeurs des manifestants de ce lundi 8 juin 2015, dans le centre des affaires de Conakry.

Cette ‘’ maison de Dieu’’ close depuis  environ trois mois a été  investie par une foule immense ce début de semaine pour réclamer son ouverture.

Toutes les rues menant vers la mosquée ont été barricadées par les manifestants. Composés de jeunes et de femmes, ces manifestants ont réussi à braver l’autorité des forces de l’ordre qui sont pourtant présentes sur les lieux. « Allahou Akbar (Dieu est grand, Ndlr) ! Alpha Condé donne les clés, Diassy (Secrétaire général des affaires religieuses, Ndlr) zéro ! »  Étaient les slogans que scandaient les manifestants.

Alertés par cette ‘’effervescence’’ des populations du Kaloum les autorités guinéennes par la voix du ministre délégué à la défense a indiqué : ‘’ D’abord nous avons calmé les uns et les autres  et nous disons que l’Islam est une religion de paix et de fraternité et de stabilité. Les solutions ont été débauchées, mais celle qui demeure et qui a été retenue même avant mon arrivée c’était qu’aujourd’hui à titre symbolique, que l’Imam de Boulbinet fasse officier la prière  à 14 Heures, ensuite nous fermerons le temps que les différentes parties se retrouvent demain pour  régler définitivement le problème. Nous le faisons  dans l’intention de calmer et non de mettre l’huile sur le feu. Le Sénégal et la Guinée sont en paix depuis des siècles et des siècles. Ici on parle de communauté sénégalaise de par leurs origines, sinon ce sont des guinéens à vrai dire, ils sont là depuis leurs  arrières grands-parents. D’ailleurs ils ne peuvent pas faire autrement et n’oubliez pas qu’on a une très grande communauté guinéenne vivant au Sénégal et nous devons tout faire pour que cette fraternité soit consolider’’ a prôné le numéro un du département de la défense.

 Ce lieu de culte, vieux de 96 ans, situé au quartier Kouléwondy, au centre de Kaloum, est fermé depuis plusieurs mois,  et mis sous surveillance policière. Le contrôle de l’imamat de ce lieu saint, est la source principale de ce conflit qui oppose notamment la  communauté Sénégalaise qui réclame la propriété de la mosquée à celle guinéenne.

Nous y reviendrons !

 

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tel : (+224) 655 31 11 13

 

Créé le Mardi 09 juin 2015 à 12:17