Lutte contre Ebola : Des spécialistes russes et guinéens font le point de la situation

Ebola en Guinée

CONAKRY- Les locaux de la société Rusal ont servi ce mardi, le 7 avril, de cadre pour des spécialistes Russes et Guinéens militaires et civils de faire le point sur le combat contre l’épidémie de fièvre hémorragique à virus Ebola. Les intervenants ont mis l'accent sur la contribution de la Russie et de la société Rusal dans la lutte contre cette maladie en Guinée.

Cette rencontre a enregistré également la présence de l'Ambassadeur de la Fédération de Russie en Guinée S.E.M. Alexandre Brigadzé qui a rappelé les bonnes relations de coopérations depuis 1958 entre la Russie et la Guinée. C'est pourquoi M. Brigadzé dira" quand un pays ami comme la Guinée est confronté à des difficultés comme c'est le cas d’Ebola la Fédération de Russie ne peut pas rester les bras croisés sans apporter sa contribution dans la lutte contre la maladie. Notre aide n'a pas été que matérielle  et technique comme le laboratoire mobile et l'hôpital mobile militaire, l'aide de la Russie a permis d'envoyer des spécialistes russes pour  travailler et former des spécialistes guinéens dans la gestion et la  lutte contre les différentes épidémies. Toutes ses actions ont été réalisées en synergie avec Rusal. La Russie sera toujours aux côtés de la Guinée ensemble on va surmonter les problèmes de la Guinée’’ a promis le diplomate russe.

Toujours dans le cadre de la riposte mondiale contre l'Ebola, la Russie a envoyer en Guinée de grands spécialistes russes, parmi lesquels l’académicien Victor Maleev membre de l'académie Russe des sciences médicales qui est à son deuxième séjour en Guinée.

Prenant la parole pendant la conférence de presse, l`académicien Maleev a précisé que la situation épidémiologique en Guinée a «considérablement changé par rapport à mon premier déplacement en Guinée» en août 2014. Mais cela «ne doit pas faire que les guinéens oublient de respecter les consignes  des spécialistes, il faut être vigilant et méthodiquement éradiquer la maladie», a souligné l`académicienne russe. M. Maleev a signalé aussi que le Centre de Recherche en Epidémiologie, Microbiologie et des Soins Médicaux récemment construit par Rusal a Kindia, va renforcer le système sanitaire guinéen. Le scientifique russe a rappelé que ce centre est l'un des plus modernes de la sous-région. Le centre (CREMS) va soigner les malades des différentes épidémies, mais ce qui est important dans ce centre  hospitalier ce qu'il pourra  détecter la nature des maladies" a-t-il conclut.

A son tour, le représentant de la compagnie RUSAL en Afrique, Pavel Vasiliev a indiqué que ce centre hospitalier (CREMS) qui se spécialise en maladies infectieuses tant sur leur traitement que sur leur diagnostic, vient répondre aux questions liées aux épidémies et plusieurs maladies. «Rusal a réalisé le Сentre de recherche à Kindia avec un financement de plus de 10 millions de dollars, c'est un centre indépendant en électricité, un équipement de dernière génération et 4 ambulances pour assurer le transport des malades",  a précisé M. Vasiliev. Il a rappelé l’engagement de leur Société à rester auprès des populations guinéennes en ces moments difficiles dus notamment à la présence du virus Ebola. "Nous avons apportez notre assistance à toutes les initiatives de la Russie en faveur de la Guinée dans le cadre de la  lutte contre le virus Ebola», a souligné le représentant de la compagnie RUSAL en Afrique.

Cette conférence de presse s'est tenue au moment ou une équipe de militaires russes assure la formation des formateurs médecins militaires guinéens. La formation est axée sur les modes de fonctionnement de l’hôpital de campagne mobile offert à la Guinée par la Fédération de Russie le 16 novembre dernier. L`équipe de spécialistes est conduite par le colonel Igor Azarov, médecin-hygiéniste en chef des forces armées russes. De son côté, le médecin colonel Azarov a dit que l’hôpital mobile offert à la Guinee sur instructions du président russe Vladimir Poutine, est prêt à fonctionner aujourd’hui grâce à la formation que les médecins militaires guinéens ont reçu par son équipe à Kindia.

Une action soutenue par Rusal et saluée par le colonel Ibrahima Kalil Touté DG du service de santé des forces armées guinéennes présent également à la conférence de presse. « La qualité de la coopération entre la Russie et la Guinée a permis à notre armée de disposer d’un système sanitaire dont les forces armées guinéennes ne possédaient pas jusque-là », a témoigné le Directeur général du service de santé de l’armée guinéenne, le colonel Ibrahima Kalil Touré.

Pour terminer, le Coordinateur  national de la lutte contre Ebola, Dr Sakoba Keita a indiqué que la Russie  est l’un des premiers pays qui est venu au chevet de la Guinée pour riposter contre Ebola dans divers domaines.

« L’un des points  d’entrées, le Port Autonome de Conakry qui constitue  les poumons de notre économie, nos efforts ont été appuyés par la Fédération de Russie.  Sans leur présence beaucoup de navires allaient désister de venir en Guinée. Ensuite dans la prise en charge des cas, avec la construction par Rusal du centre de recherche en  épidémiologie-microbiologie et soins médicaux à Kindia et le laboratoire mobile qui a renforcé notre capacité de confirmation » a souligné Dr Keita.

Selon Dr Sakoba, depuis décembre 2013, la Guinée a totalisé 3515 cas avec 2335 décès.  Mais, il rassure que ces derniers temps le nombre de cas commence à diminuer.  Car,  dans tout le pays il reste 40 malades hospitalisés.  C’est pourquoi, il dit espérer que la Russie va continuer à appuyer  la Guinée jusqu’à la fin de l’épidémie.

 

BAH Aissatou

Pour Africaguinee.com

Tél.  : (+224) 655 31 11 14

Créé le Mercredi 08 avril 2015 à 17:40