Après avoir frôlé la mort dans un incendie, Titi Camara raconte….

Facebook icon Twitter icon
Société

CONAKRY- Après son accident à son domicile, Aboubacar Titi Camara a expliqué en exclusivité, à notre rédaction,  les circonstances dans lesquelles cet ennui lui est arrivé.  L’ex sociétaire du Syli National et ancien  ministre des sports indique qu’il a eu la vie sauve grâce à la baraka, a constaté Africaguinee.com. 

Très affable  et serein au bout du fil,  Aboubacar Titi Camara  joint au téléphone par notre rédaction, relativise  et revient  en détail sur les circonstances de cet ‘’accident domestique’’ dont il a été victime quelques jours plutôt.

‘’ On ne peut pas échapper à son destin ; ce que je peux vous dire c'est que cet accident est arrivé bêtement.  Comme à l’accoutumée,  je faisais le grand ménage chez moi, compte tenu de l’herbe qui poussait démesurément  dans la cour. Le jardinier qui a l’habitude de tailler le gazon m’a demandé  de lui donner  le prix de quelques litres d’essence pour brûler l’herbe et les ordures qui jonchaient dans la cour. Je lui ai montré un bidon et lui ai dit  d’aller chercher un litre d’essence. A son tour il (jardinier : ndlr) envoi  un petit qui est parti acheter 10 litres.

A mon insu,  il a versé tout le liquide sur le feu  qui a pris aussitôt une grande ampleur. C’est ainsi que je suis sorti de la maison pour essayer d’éteindre cette combustion qui dégénérait.  Car mon inquiétude était que ces flammes n’atteignent les fils électriques qui surplombaient ma clôture. Etonné,  je lui  ai reproché en lui disant qu’il a mis assez d’essence  pour un petit tas d’ordures. J’étais à deux mètres de lui (jardinier: ndlr) lorsque les flammes ont jailli vers moi, heureusement j’ai vite fais dos c’est ce qui a sauvé mon visage’’ dit-il sereinement  aux éclats de rires.

Le pire étant évité  selon lui, l’ancienne gloire du football africain montre  qu’il ressent quelques douleurs dues aux brûlures.

‘’Ca va beaucoup mieux, le bras au niveau du poignet jusqu’au coude avait été touché, mais la cicatrisation  commencé et il n’y a plus de bandage à ce niveau. Il reste les deux  pieds  qui avaient été atteints des chevilles jusqu’aux genoux ‘’ explique l’ancien attaquant de l’Olympique de Marseille.

Il indique néanmoins que cette mésaventure  n’est pas grave et  que cela ne mérite pas une évacuation à l’Etranger.  ‘’ C’est une brûlure de deuxième degré artificiel, j’espère être sur pieds d’ici trois jours’’  a rassuré Aboubacar Titi Camara.

Ex Capitaine du Syli National de Guinée et ancien ministre des Sports, Titi Camara est actuellement hospitalisé dans une clinique privée à Conakry où il suit  son traitement.

Bah Boubacar Loudah

Pour Africaguinee.com

(+224) 655 31 11 13

Créé le Vendredi 03 octobre 2014 à 11:37

Facebook icon
Twitter icon
Google icon