Audits, récupération des biens de l’Etat : L’agent judiciaire de l’Etat apporte des précisions (Entretien exclusif)

Politique
Agent judiciaire de l'Etat guinéen, Maître Ghouressy Sow
Agent judiciaire de l'Etat guinéen, Maître Ghouressy Sow

CONAKRY- Devrait t-on assister à une sorte de chasse aux sorcières dans la procédure de récupération des biens immobiliers de l’Etat ? Comment cette procédure sera menée ?

L’agent judiciaire de l’Etat, a apporté des précisions sur la publication  de la liste partielle du patrimoine immobilier de l’Etat, a appris Africaguinee.com.

Dans un entretien exclusif accordé à notre rédaction, Maître Ghoureissy Sow, a annoncé que dans les prochains jours d’autres listes devraient être publiées.

Selon l’agent judiciaire de l’Etat, c’est la commission nationale du patrimoine bâti qui devrait s’occuper de la récupération de tous les domaines appartenant à l’Etat.

 ‘’ Il y a une commission nationale  de recensement du patrimoine bâti public. C’est cette commission qui va certainement diligenter cette affaire de récupération. Moi je n’ai fait que le tableau récapitulatif, si les personnes ont acquis normalement leur domaine, je ne vois pas pourquoi la commission va prendre. Si ce n’est pas le cas, la commission devrait avoir les voies et moyens pour récupérer le patrimoine’’, explique maitre Sow.

‘’On est dans un Etat de droit, dit-il, précisant que chacun doit avoir les arguments pour se défendre, il n’y a aucun problème si la personne concernée est dans la voie légale’’, relève l’agent judicaire de l’Etat.

Dans cette affaire, maître Ghoureissy Sow précise qu’il ne joue qu’un rôle juridique. C'est-à-dire publier la liste des biens cédés par  l’Etat à ces personnes là. ‘’S’ils les ont acquis de façon normale ou pas, ce n’est pas à moi d’apprécier, je ne suis pas juge. Et jusqu’à preuve de contraire, ils ont leurs biens qui leurs ont cédés par l’Etat“, martèle-t-il.

Répondant à ceux qui estiment qu’il s’agit la d’une sorte de chasse aux sorcières qui viserait notamment des hommes politiques du pays, l’agent judiciaire de l’Etat précise : ‘’Dans cette liste, il n’y a pas que des personnalités politiques qui sont concernées. Il ya combien de personnes là-dedans qui ne soient pas des personnalités politiques?’’, interroge-t-il à son tour.  

Donc, dit-il, c’est à la commission de recensement de jouer son rôle, en déterminant si telle personne a acquis légalement son domaine ou pas. Mais à ce niveau le droit de chacun va être respecté, a-t-il garanti. ‘’Je ne peux jouer le rôle de quelqu’un d’autre’’, précise-t-il.

Interpelé sur la prochaine publication, maître Sow a garanti que cela va se faire dans les prochains jours. ‘’Je vous le garanti que dans les prochains jours, on va publier d’autres listes. Je suis en train de travailler là-dessus. Je vous  garanti que je publierais la liste sur les usines, sur les permanences, les maisons des  jeunes ainsi de suite. Donc vous conviendrez que ce n’est pas une mise à l’indexe’’.

En ce qui concerne la publication des audits, il souligne : ‘’Je ne suis pas auditeur, mais quand les audits vont venir je les publierais’’, assure-t-il.

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 655 31 11 12

Créé le Jeudi 22 mai 2014 à 13:55