Kôrô Alpha, les syndicats et nos opposants-opposés : en attendant l’orage en Guinée...

Facebook icon Twitter icon
Pouvoir-Opposition-Syndicats

Le weekend dernier, Kôrô Alpha Condé a lancé  des critiques virulentes contre deux cibles qui menacent son kibanyi: les syndicats et nos opposants-opposés. La colère présidentielle loin d’être fortuite montre cependant une crainte de Kôrô Alpha qui n’ignore pas la capacité de  « nuisance » de ces deux forces qui menacent son régime. Comme Lansana Conté et  notre Dadis national (tiens, on l’avait oublié celui là !!!), Kôrô Alpha  sait que de gros nuages menacent dans le ciel  guinéen avec son cortège de malheurs depuis que les syndicats menacent de grever et que nos opposants-opposés envisagent de reprendre la rue ! En attendant l’orage,  la colère de Kôrô Alpha sonne comme un aveu d’impuissance. Ah que les habitudes ont la vie dure en Guinée ! Voyons  pourquoi…

Les syndicats :  Des « amis » imprévisibles…

Ouf ! Les syndicats ne vont pas lancer leur grève (pour l’instant) ! Lundi soir, après de longues négociations  avec le gouvernement , les syndicats ont levé leur menace de grève.Mais la bataille entre Kôrô Alpha et les syndicats est loin d’être terminée.D’ailleurs, Kôrô Alpha le sait : il faut gagner du temps pour éviter une « piqure » syndicale qui peut faire très mal à notre économie. Pourtant,  c’est une longue trève depuis l’arrivée au pouvoir de Kôrô Alpha en 2010,  que les syndicats ont brisé en sortant  leur arme favorite : la grève ! Un mot rempli de mauvais souvenirs pour les guinéens encore traumatisés par  la grève générale de janvier et février 2007  aves ses dizaines de morts tués par les sbires de Lansana Conté ! A vrai dire, Kôrô Alpha a fait quelques « efforts » pour museler les syndicats  avec  des augmentations de salaires de 50% et surtout l’instauration d’un salaire minimum fixé à 440.000 francs. Suffisants ? Eh bien Non ! Car comme ses prédecesseurs, Kôrô Alpha est pris au piège dans un engrenage: l'inflation! Selon le Fond Monétaire international, il était de 12,7% en 2013 et les prix continuent de grimper. Voyons deux explications possibles...

 

Primo,  tous les économistes le savent : l’augmentation des salaires n’est qu’une solution « provisoire » pour calmer les appétits des travailleurs et fonctionnaires. Dans une économie qui ne produit rien, où les investissements sont quasi absents,  les guinéens n’arrivent pas à joindre les deux bouts. Résultat, ils réclament leur part du gâteau. Mais toute augmentation des salaires entrainera inévitablement une hausse des prix sur le marché et donc,  les salaires rehaussés seront de nouveau insuffisants. Et bonjour la colère !Pendant ce temps, l'orage se prépare...

 

Secundo, comme ses prédecesseurs, Kôrô Alpha a installé un circuit économique qui tourne à plein régime :  l’organisation des mamayas où l’argent coule à flot grâce aux « parrains » et « marraines » des  festivités organisées partout dans le pays  pour « soutenir »   les actions de Kôrô Alpha. Dans ces fêtes populaires, tous les chefs, petits patrons et hauts cadres de l’Etat mettent la main à la poche pour  sauver leurs postes ! Et quand l’argent public est gaspillé,  l’inflation revient au galop, car  la valeur de nos sous  diminue comme une peau de chagrin. Et bonjour la colère !Pendant ce temps, l'orage se prépare...

Les opposants-opposés :  pour réveiller les vieux démons…

Même si certains d’entre eux se goinfrent copieusement à l’Assemblée Nationale, nos opposants-opposés menacent (encore) d’utiliser la rue pour sacrifier quelques âmes innocentes et manipulées notamment dans les quartiers de la haute banlieue de cona-cris ! Evidemment,  nos lakoudous qui ont la gachette facile n’hésiteront pas de nouveau  à verser le sang de ces jeunes victimes, en cas de manifestation. Pourtant, certains signent ne prédisent rien de bon.

 

Primo, depuis des années une haine sourde brûle entre Kôrô Alpha et nos opposants-opposés.Une hainte héritée de la présidentielle chaotique de 2010 qui a entraîné une situation de « ni guerre, ni paix » en Guinée devant  l’entêtement de Kôrô Alpha et ….Kôtô Dalein qui ont finalement contaminés leurs communautés, au risque de brûler le pays.Devant l’extrèmisme des discours, les menacent fusent. Aux opposants-opposés qui veulent manifester dans les rues, Kôrô Alpha sort sa cartouche favorite : les audits des anciens premier ministres qui menacent son Kibanyi.Ces derniers se nomment Kôtô Dalein (finaliste perdant lors de la présidentielle de 2010),  Sidya « courant » (3ème au premier tour) et…..Lansana Kouyaté, le Koumatigui du PEDN (4ème au premier tour du scrutin de 2010). Incapables de dialoguer pour recoudre le tissu social, Kôrô Alpha et nos opposants-opposés cultivent à outrance  les menaces en attendant leur face-à-face final en 2015.Pendant ce temps, l'orage se prépare...

Secundo, la confiance n’est plus de mise entre Kôrô Alpha et nos opposants-opposés. La raison ?Eh bien il suffit de regarder dans le retroviseur de notre histoire zébrée par des multiples « non dits » ou plutôt des zones d’ombre qui ont renforcé le climat de méfiance entre les guinéens. Sans retourner le couteau dans la plaie, peut-on dire aujourd’hui ce qui s’est passé en novembre 2010 avec l’affaire des eaux empoisonnées contre les militants de Kôrô Alpha ? Que s’est-il passsé à Zogota ? Qui a déclenché les hostilités qui ont fait une centaine de morts à Koulé ? Qui a fait quoi dans la nuit du 18 au 19 juillet 2011 au domicile de Kôrô Alpha ? La liste est longue et chacune de ces tragédies a  creusé davantage le fossé entre les guinéens qui ne rêvent que d’une chose : sortir de la galère !Hélas, les discours guerriers de nos faux politiciens n’augurent rien de bon pour 2015.Pendant ce temps, l'orage se prépare...

En définitive, convaincu de sa juste mission au service de son pays, Kôrô Alpha sait que son bilan ne suffira pas pour convaincre les ventres vides de ses compatriotes.En attendant la  présidentielle de 2015, Kôrô Alpha veut éviter à tout prix un cauchemar qui avait fini par ronger notre Dadis national en 2009 : une alliance (contre-nature) entre les syndicats et nos opposants opposés. Un peu comme en 2009 avec les forces vives qui rassemblaient les syndicats, la société civile et ….les partis politiques, à l’époque tous unis contre notre Dadis national.La suite,  ce sont les massacres du 28 septembre 2009 et…..l’exil de Dadis à Ouagadougou ! Cet épisode tragique, Kôrô Alpha le sait, une unanimité contre lui, n’augure rien de bon.Soyons optimistes! Kôrô Alpha peut agir pour instaurer une météo socio-politique plus clémente en Guinée. Osons rêver que Kôrô Alpha aime trop la Guinée  et qu'il est décidé à en finir avec les gaspillages des ressources publiques, qu'il va encourager la création d'emploi, attirer les investissements et booster nos exportations. Mais Kôrô Alpha peut aussi agir avec cynisme en adoptant une politique de  …division pour mieux régner. La recette ? Il suffit de distribuer quelques postes aux syndicats et  opposants-opposés pour que l’union sâcrée vole en éclat ! Mais ceci est une autre histoire. A la semaine prochaine !

Amadou Diallo

Pour Africaguinee.com

damadou13@yahoo.fr

Créé le Mardi 13 mai 2014 à 7:21

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi