Présidentielle de 2015: Quand Kôtô Dalein change de tactique...

Facebook icon Twitter icon
Opposition

Le 2 mai dernier, lors d’un passage à Londres, Kôtô Dalein a fait un aveu plutôt inattendu : « En 2015, mes militants  n’accepteront pas qu’on leur vole la victoire même si je leur demande. Ils vont me tuer  et réclamer leur victoire » ! A un an de la présidentielle de 2015 en Guinée,  cette prédiction de Kôtô Dalein au micro de nos confrères britanniques de Bloomberg cache pourtant un pari risqué pour le leader de l’Union des forces démocratiques de guinée (UFDG). Pour ce scrutin de la dernière chance, Kôtô Dalein a décidé de changer de  tactique. Voyons de plus près…

Primo,  après les critiques virulentes dont il a fait l’objet dans son propre camp, Kôtô Dalein a décidé de durcir le ton. L’ "agneau " de l’UFDG est devenu la « panthère blessée » dans son orgueil prête à griffer. Cette tactique de Kôtô Dalein vise sans doute à convaincre  l’aile radicale de son parti qui l’accuse de laxisme face aux  « agressions » du régime de Kôrô Alpha. Ainsi, pour éviter le traumatisme de 2010, Kôtô Dalein a troqué son costume de « modéré » pour  des discours plus enflammés qui visent à  prouver à ses militants  qu’il est « l’Homme de la situation ». Récemment de passage en Belgique, Kôtô Dalein a mis les points sur les i. Sans hypocrisie, Kôtô Dalein a demandé l’indulgence des autorités belges pour les demandeurs d’asile guinéens dans ce pays majoritairement acquis aux causes de son parti : « Je demande votre indulgence et votre bienveillance. Sachez en tous les cas que notre parti reste disponible pour vous communiquer toute information susceptible d’ouvrir les portes de la Belgique à ceux dont la vie et celle de leurs familles est menacée par le pouvoir d’Alpha Condé, juste parce qu’ils appartiennent ou qu’ils sont supposés appartenir à l’UFDG », a plaidé Kôtô Dalein pour sauver  ses militants d’une précarité indécente en Belgique.  A-t-il le choix ? Pas vraiment, car les  critiques virulentes  de son vice-président Bah Oury ont laissé des traces dans les esprits. Pour Kôtô Dalein, l'équation est simple:  il faudra convaincre  lors du congrès de l’UFDG en août prochain qui doit désigner son candidat à la présidentielle de 2015.Mais les « faiseurs de roi » n’ont pas dit leur dernier mot !

Secundo, en procédant à la « surenchère verbale » Kôtô Dalein joue la même musique que son adversaire Kôrô Alpha en 2010. A l'époque, ce dernier  n’avait pas hésité à brandir la peur et le radicalisme pour conquérir le Kibanyi de Sékhoutouréyah. Ce pari risqué de Kôrô Alpha avait sans doute « pesé » sur la balance pour obliger Kôtô Dalein à accepter les résultats pour « sauver la paix » dans le pays.On le sait,  Kôtô Dalein a été transformé en « colombe de la paix » par la communauté internationale  sans pour autant réussir  à calmer la déception de ses supporters qui avaient tout prévu sauf….l’échec de  Kôtô Dalein. En radicalisant ses discours, Kôtô Dalein vise donc à écarter toute « faiblesse » de sa part en cas de négociation de la communauté internationale dans son bras de fer sulfureux avec Kôrô Alpha.Ainsi, de ce duel, il met la barre très haute pour mettre la pression sur son adversaire. Tan pis pour la paix! Mais les « faiseurs de roi » n’ont pas dit leur dernier mot !

Tertio, la prise de risque de Kôtô Dalein qui a musclé ses discours cache en réalité une peur obsessionnelle : Kôtô Dalein veut éviter à tout prix un face-à-face au second tour de la présidentielle contre Kôrô Alpha. Le patron de l’UFDG veut donc miser toutes ses forces pour gagner dès le premier tour. La raison ? Eh bien en cas de second tour,  les chances de victoire de Kôrô Alpha seront intactes grâce à une administration largement acquise à sa cause sans oublier ses « amis » de l’extérieur qui ne vont sans doute pas lâcher Kôrô Alpha, devenu ces derniers temps,  le chevalier noir qui lutte contre les ogres corrompus qui saignent la Guinée à cause des mines ! (Au fait, pour Simandou, même le cousin Obama et  nos "amis" européens soutiennent Kôrô Alpha dans son djihad contre la corruption en Guinée). En radicalisant son discours, Kôtô Dalein espère donc rassembler sous son aile « tous les déçus »   et les « oubliés » du régime de Kôrô Alpha. Le patron de l’UFDG prépare une  mayonnaise  "Tout sauf Alpha " pour rassembler nos opposants-opposés dont le seul lien reste et demeure : leur hostilité à Kôrô Alpha !Rêve-t-il d’une candidature unique de nos opposants-opposés face à Kôrô Alpha ? Pour Kôtô Dalein cette hypothèse utopiste n’est pas à exclure à une condition : qu’il soit l’unique candidat ! Mais les « faiseurs de roi » n’ont pas dit leur dernier mot !

 

En définitive, dans la conquête du pouvoir Kôtô  Dalein a décidé d’anticiper  les coups bas et de sortir ses griffes face à Kôrô Alpha. Cette attitude qui est loin de convenir à Kôtô Dalein qui est de nature modéré, a un gros désavantage : celui  d'une diabolisation à outrance de sa communauté.  En radicalisant son discours, Kôtô Dalein est certain de rafler le maximum de suffrages au Foutah pour accéder au second tour de la présidentielle. Mais pour aller à Sékhoutouréyah, Kôtô Dalein doit ménager et dorloter les « faiseurs de rois » issus des autres minorités ethniques en Basse Guinée et en Guinée-Forestière. Quand à la Haute Guinée, elle devrait sans surprise soutenir Kôrô Alpha pour obtenir un second mandat.Entre Kôrô Alpha et Kôtô Dalein, aucun ne peut rafler le Kibanyi présidentiel, sans le soutien massif de ces  « faiseurs de rois » qui auront le dernier mot en cas de face-à-face final au second tour de la présidentielle.Si les discours radicalisés séduisent les « passionnés » de l’UFDG; ils risquent d’effrayer et d’éloigner les « faiseurs de rois » qui ne veulent plus se faire surprendre.Et dans ce jeu de dupes, Kôrô Alpha a déjà préparé sa « machine » pour isoler Kôtô Dalein. Quand aux autres tenors de l'opposition comme Sidya "courant" de l'UFR et Lansana Kouyaté, le koumatigui du PEDN, ils rêvent de créer la surprise en accédant au second tour au détriment soit de Kôrô Alpha , soit de ....Kôtô Dalein!Ce qui changerai radicalement la donne!  Mais ceci est une autre histoire. A la semaine prochaine !

Amadou Diallo

Pour Africaguinee.com

damadou13@yahoo.fr

Créé le Mardi 06 mai 2014 à 10:12

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi