Education : Les élèves de la “Citadelle“ à l’honneur lors de la 3ème exposition scientifique

Education
Ministre Ibrahima Kourouma entouré de quelques responsables de la Citadelle
Ministre Ibrahima Kourouma entouré de quelques responsables de la Citadelle

CONAKRY- Les 25 et les 26 avril, s’est tenue à Conakry, la 3ème exposition scientifique des élèves du groupe scolaire la Citadelle. Objectifs: donner l’occasion aux élèves d’expérimenter certains théorèmes et formules appris en classe. Au cours de cette exposition scientifique, le théorème de Pythagore, l’origine et  formations des volcans, la poussée d’Archimède, la pression,…. ont été entre autres  durant deux  jours, expérimentés par les élèves de la section filles et garçons du groupe scolaire la Citadelle.

Nabé Famory, est encadreur au niveau  de l’école primaire la Citadelle, il revient ici sur les différentes sections exposées par les élèves du primaire : « Dans le cadre de cette exposition scientifique la direction de l’école la Citadelle a voulu organiser, voilà la section qui est réservée au primaire. Nous avons notamment une expérimentation à travers le verre magique, appelé encore la pression atmosphérique ; le principe d’Archimède ; un ballon increvable ; comment on peut s’en rendre compte qu’une personne est obèse à travers le poids et la taille suite à un rapport ; la présentation de l’homme dans sa structure interne, comment ces organes fonctionnent. Nous avons aussi  une expérimentation  qui monte comment on fabrique un électro-aimant ; comment l’aimant attire le fer ;  comment le courant fonctionne, quel rôle joue l’interrupteur,  fonctionne ;  comment aussi se fait le rapport de forces … tout ça ne relève pas de la magie mais d’une expérience scientifique », a-t-il expliqué.

Poursuivant, il dira que cela montre que l’homme peut aller au-delà de ce qu’il voit d’ordinaire pour  interroger la nature : « On nous a toujours parlé de ces produits chimiques, c’est une occasion que la direction de l’école la Citadelle a voulu donner à l’ensemble des parents d’élèves, des visiteurs de venir voir de près ces expériences.  Ces choses-là ne sont pas de la magie. C’est une façon de montrer que nous aussi, les Africains, nous pouvons faire ces expériences. Ces expériences nous permettent de nous mettre en valeur pour qu’un jour, nous puissions déplacer tout ce qui est de la métaphysique, pour aller vers tout ce qui est réalité scientifique », se confie-t-il.

M. Diop, directeur d’une école privée de la place et collaborateur de l’école la Citadelle souligne que « c’est avec une grande satisfaction que j’ai eu à faire le tour des stands présentés par les élèves. Ça été toujours un rêve de  ma part  parce que je voyais ce que faisaient les élèves des autres pays et  je ne parvenais pas à trouver une telle chose chez moi…Aujourd’hui, je suis fier d’avoir une école qui a des enfants qui peuvent présenter des grandes choses. Ces expériences pourront pousser nos élèves à aimer les séries scientifiques », a-t-il fait savoir.

Pour le  proviseur adjoint du groupe scolaire la Citadelle, ces différentes expériences faites par ses élèves, sont une source de motivation. «C’est une activité pédagogique qui vise à développer l’esprit scientifique à travers des expériences faites par les élèves en mathématiques, physique, chimie, biologie, … à aider aux élèves de gagner le savoir, le savoir-faire à travers des applications scientifiques des cours reçus en classe, dans la vie courante. C’est pour vous dire que nous cherchons à transférer les compétences  techniques et professionnelles  aux élèves pour leur donner le désir de réussir afin d’être des futurs  ingénieurs scientifiques, capables de développer la Guinée. En mot ça encourage les élèves à être des futurs ingénieurs scientifiques», a-il-rappelé. *

Le ministre de l’Enseignement pré-universitaire et de l’Alphabétisation, Dr Ibrahima Kourouma, a soutenu que ces différentes expositions permettent aux  élèves de   mettre en valeur les théories apprises en classe : « C’est une réussite et puis,  j’ai déjà félicité les autorités de cette école la Citadelle pour le travail fait. C’est extrêmement important. Quand on les écoute    parler de science, on est très fier. Je pense que l’une des choses pour lesquelles nous sommes en train de  nous battre aujourd’hui  au niveau de l’école guinéenne, c’est de faire en sorte que  les enfants que nous formons  soient capables de compétition… J’ai été franchement impressionné par leur maitrise des différents sujets. Avec les  lycées techniques bientôt on va développer les filières techniques. Notre pays va vers l’industrialisation, il faut que notre école soit aussi orientée dans ce sens.», a-t-il laissé entendre enfin.       

        

Africaguinee.com

 

 

 

 

 

 

 

     

Créé le Samedi 03 mai 2014 à 13:31