Mines : l’exploitation des mines de Simandou reportée aux calendres grecques

Facebook icon Twitter icon
Economie

CONAKRY-Objet de toutes les attentions, l’exploitation des richesses enfouillies dans les montagnes de Simandou par le géant  minier Anglo-australien, Rio Tinto devra attendre encore. Initialement annoncée en 2015, l’exploitation des mines de fer de Simandou, situées dans le sud de la Guinée, ne débutera pas avant 2018, a appris Africaguinee.com.

‘’Avec Rio Tinto, nous sommes tombés d’accord pour fixer 2018 comme date cible pour commencer l’exploitation. D’ici là, la voie ferrée transguinéenne doit être construite, ainsi que le port en eaux profondes destiné à exporter le minerai – leur financement se fera par appel d’offres. Simandou 1 & 2 [les zones reprises à BSGR-Vale] sera également concerné par ces investissements’’, a annoncé le  président guinéen, Alpha Condé dans les colonnes du journal Le Temps.

Cette annonce du président Condé intervient à  un moment où une grande bataille judiciaire s’annonce entre les géants miniers présents à Simandou. Rio Tinto qui porte plainte Valé et valé qui porte plainte contre BSGR. C’est une véritable guerre de Titans qui s’ouvre pour le contrôle de Simandou. Reste à savoir comment la Guinée  va s’en sortir  sans se faire avaler par ces géants miniers. 

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 655 31 11 12

Créé le Jeudi 01 mai 2014 à 19:40

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi