Sansy Kaba d’Harmattan Guinée : ‘’ notre vision, c’est de faire de Conakry la capitale du livre en Afrique…’’

Culture, livre

CONAKRY-Faire de Conakry la capitale du livre, voilà l’ambitieux objectif que se fixe le Directeur Général de la maison d’édition Harmattan Guinée, Sansy Kaba Diakité. Il l’a fait savoir au cours d’une conférence de presse qu’il a organisé ce jeudi à Conakry, en prélude de la sixième édition du Salon du livre qui se tient chaque année les 23, 24 et 25 avril en Guinée, a appris Africaguinee.com.

Pour le Directeur de l’Harmattan Guinée, aujourd’hui, le top chrono est lancé pour l’édition 2014 des 72 heures du livre. A en croire à Sansy Kaba, tout est fin prêt pour cette 6ème édition. Ce, malgré la fièvre Ebola qui sévit en Guinée. Sur ce point d’ailleurs, il indique que  ‘’chacun de nous doit être vigilent parce que c’est une grave maladie’’.

Cependant, l’on ne peut pas baisser les bras, soutient-il à cause de cette maladie et se dire que tout doit s’arrêter en Guinée. ‘’Les professionnels  du livre vont se mobiliser pour faire de la sensibilisation au cours de ces 72 du livre.   Parce que le pays ne peut s’arrêter à cause de cette épidémie, nous allons organiser cette édition avec des invités comme Thuram, comme Dény Priand et des professionnels d’Afrique de l’Ouest. Parce  que notre vision, c’est de faire de Conakry la capitale du livre en Afrique’’, laisse entendre le DG de la maison d’édition Harmattan Guinée. 

Pour cette année, Kindia est la ville invitée d’honneur. Au cours de ces trois jours, il est prévu colloque. Aussi,  la Guinée aura son premier catalogue d’édition en matière du livre, il y aura également des ateliers pour les jeunes, concernant l’écriture. Les journalistes aussi bénéficieront d’une session de formation qui sera animée  par une grande école de management, explique  Sansy Kaba, qui ajoute qu’en termes de nouveautés, ‘’il y aura une trentaine de livres cette année qui sera  présentée’’.  

Daniel  Courriel, Directeur du Centre Culturel Franco-guinéen, rapporte qu’ils sont dans  la dernière ligne droite de l’organisation du Salon.  ‘’Je suis très rassuré, parce que le comité d’organisation est nombreux, actif et solidaire  pour que le 23 avril nous puissions  accueillir le public que nous espérons nombreux cette année’’, explique-t-il.

Malgré la fièvre Ebola qui frappe la Guinée, le Directeur du Centre Culturel Franco-guinéen, demande qu’il n’y ait de psychose à ce niveau là. ‘’Je crois qu’il faut simplement rassurer les gens, leur dire que dans la vie courante, il n’y a pas de risque particulier à venir assister à  une conférence, à rencontrer les auteurs. Et les 72 heures vont se dérouler normalement dans ce cadre là’’.

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 664 935 132

Créé le Samedi 12 avril 2014 à 11:01