Coopération : Des milliers de personnes soignées par l’équipe médicale marocaine à Conakry…

Coopération
Visite du Roi Mohamed VI et du président Alpha Condé à l'hôpital militaire marocian à Conakry
Visite du Roi Mohamed VI et du président Alpha Condé à l'hôpital militaire marocian à Conakry

CONAKRY-  Depuis le 24 février, une équipe médicale militaire marocaine est à Conakry dans le cadre d’une mission humanitaire dans le domaine sanitaire. A ce jour, 12. 500 consultations, 13.500 ordonnances délivrées, 19.000 prestations (consultation, examens de laboratoire, soins et examens radiologiques) ont été effectués par l’équipe.

‘’On est là dans une mission humanitaire sanitaire. On est venu pour la population guinéenne et nous intervenons avec nos propres moyens’’ précise une source rencontrée sur place.

Cette équipe, est composée  au total de 106 personnes dont 22 médecins. Parmi eux, il y a quatre médecins généralistes, dix huit spécialistes dont des chirurgiens et des réanimateurs. Le reste du personnel ce sont des personnes de soutien logistique et sécurité.

Sur la question liée au fonctionnement de l’hôpital, une source rencontrée sur les lieux explique : ‘’On fait une présélection des malades. On a choisi dix communes à Conakry. Et au niveau de chaque commune, il y a un médecin qui fait le tri et qui délivre des bons d’examens en raison de 30 à 40 bons de consultation par commune. Ce qui fait un total de 350 à 400 consultations qui doivent venir chaque jour à l’hôpital ici’’, a expliqué notre source.

Cet hôpital installé à l’occasion de la récente visite de sa Majesté le Roi Mohamed VI à Conakry, reçoit les patients venus de tous les horizons sans aucune distinction. Les maladies les plus fréquentes chez les patients qui viennent pour la consultation sont, le paludisme, les maladies parasitaires digestives gastro-intestinales, des fractures négligées, des maladies ophtalmiques, dermatologiques et pneumologiques.

Interpelé sur les nombreuses plaintes de certains patients trouvés à l’extérieur de l’hôpital, qui dénoncent des cas de corruption, un agent marocain rencontré sur les lieux soutient qu’ils ne sont  responsables que de ce qui se passe à l’intérieur de l’hôpital. ‘’Nous, on est responsable de ce qui se passe à l’intérieur de l’hôpital et des personnes qui y pénètrent. Tout ce qui passe à l’extérieur, ce n’est pas nous. Mais si on reçoit des plaintes ou des doléances officielles, on peut intervenir auprès des autorités sanitaires en question’’, précise t-il.

Dans cet hôpital, l’orientation des patients se fait en fonction des spécialités. Il y a la médecine générale, la médecine interne avec des médecins qui s’occupent de ce qui est gastrologie. Ensuite il y a  des services spéciaux comme la dermatologie, cardiologie, pneumologie, ophtalmologie, ORL (oto-rhino-laryngologie), pédiatrie, médecine interne, etc. à côté, il y a un laboratoire qui fait des analyses médicales.

L’hôpital installé dans la cour du palais du peuple de Conakry dispose des services de radiologie conventionnelle et de radiologie échographie, avec deux anesthésistes réanimateurs et une pharmacie.

Pour les cas qui nécessitent des évacuations, l’équipe médicale marocaine travaille avec leurs collègues de la santé publique guinéenne, pour leur fournir des ambulances, afin de faire  l’évacuation soit à l’hôpital Donka ou à Ignaace Deen (les deux plus grands hôpitaux dont dispose la Guinée). Mais, ces cas sont rares et ils ne concernent  surtout que des personnes qui ont des maladies chroniques nécessitant une prise en charge de longue durée.

Aux dires de certaines personnes rencontrées sur les lieux, la date de la fin de cette mission de médecins militaires marocains en Guinée n’est pas connue. Cette décision relèverait des autorités marocaines et guinéennes.

 

Diallo Boubacar 1

Bah Aissatou pour africaguinee.com

Tél : (00224) 664 935 132

 

 

Créé le Vendredi 04 avril 2014 à 16:52