Grève des travailleurs du SPTD : Première épreuve pour le gouverneur Soriba Sorel Camara….

Facebook icon Twitter icon
Société
Gouverneur de Conakry, Soriba Sorel Camara
Gouverneur de Conakry, Soriba Sorel Camara

CONAKRY- A peine installé à la tête du gouvernorat de la ville de Conakry, Soriba Sorel Camara est déjà confronté à un problème ! Les travailleurs du service public de transfert des déchets (SPTD) ont déclenché un mouvement de grève pour disent t-il, protester contre le non paiement de leurs salaires de plusieurs mois, a appris Africaguinee.com.

Ils sont en tout plusieurs centaines de contractuels à réclamer le paiement de leurs salaires depuis le début de cette année. Le montant réclamé avoisinerait les 2 milliards de francs guinéens.

Pour le Gouverneur de Conakry, Soriba Sorel Camara, il s’agit d’un complot car selon lui aucun préavis ne lui avait été notifié par le syndicat des travailleurs.

“C’est un complot contre le gouvernement et contre le changement. C’est une surprise pour moi d’apprendre cet après midi d’apprendre que le syndicat du SPDT a fait démobiliser tous les travailleurs. La subvention trimestrielle était à 2 milliards de fg et aujourd’hui  il n’ ya rien, aucun sou“ s’est justifié le nouveau gouverneur de la capitale guinéenne.

Soriba Sorel Camara a ensuite invité tous les grévistes à reprendre leur travail en attendant que des solutions idoines ne soient trouvées.

Pour Moustapha Kobele Keita, responsable provisoire de la gestion du service public de transfert des déchets, les autorités à certains niveaux étaient déjà informées du retard dans le paiement des salaires des travailleurs.

 « Les  travailleurs ont arrêté parce qu’ils disent qu’ils n’ont pas été payés depuis le début de l’année. Hier j’ai reçu le syndicat on en a discuté, on leur a fait comprendre qu’on est entrain de suivre les démarches au niveau du ministère du budget, qui nous  a demandé un certain nombre de document qui ont été déjà transmis mais toujours pas de suite. Donc c’est pour cela que les travailleurs m’ont signifié hier qu’aujourd’hui qu’ils ne vont pas travailler pour manifester leur colère. Le gouverneur n’est pas informé mais les autres autorités son toutes informées, du département du  budget, au ministère de l’administration du territoire“ a-t-il confié.

 

Fatoumata Keïta

Pour Africaguinee.com

 

 

 

Créé le Dimanche 30 mars 2014 à 13:03

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi