Etat de santé du commandant “AOB“ : son fils brise le silence (exclusif)

Facebook icon Twitter icon
Affaire du 19 juillet

CONAKRY- Le fils du Commandant Alpha Oumar Boffa Diallo (AOB), cet officier supérieur qui est considéré comme étant le cerveau de l’attaque qui a visé le domicile privé du chef de l’Etat en juillet 2011 est sorti de son silence et a accepté de se confier à notre rédaction. Ousmane Boffa Diallo Diallo dit que l’état de santé de son père n’est certes pas critique, mais nécessite une évacuation.

 

Joint au téléphone par notre rédaction, Ousmane Boffa Diallo qui semble réserver leur sort à la volonté divine, a indiqué que son père est toujours alité à l’imprimerie de la maison centrale.

‘’ Il (le commandant AOB, ndlr) est toujours maintenu  à l’imprimerie de la maison centrale. Son état de santé n’est pas critique comme on l’a toujours dit. Sa santé s’est beaucoup améliorée. Il est là-bas sous contrôle par ce que s’il retourne dans sa cellule, il se peut que sa reprenne’’, a-t-il souligné.

 

Selon le fils de l’ancien aide de camp du feu général Lansana Conté, le Commandant “AOB“ a encore des éclats de grenade dans le corps et au niveau de ses pieds il avait eu plusieurs fractures. ‘’Il a toujours ces séquelles et même quand il marche, on comprend que ça ne va pas’’, a-t-il confié, ajoutant que ‘’Ce n’est pas facile là où  il est, mais comme on n’a pas d’autres moyens, on n’a pas le choix. Mais ce n’est pas facile. Les avocats se battent pour qu’il ait la liberté de se soigner, mais ça ne va pas du tout’’, s’alarme-t-il.

 

Même au niveau de la famille, explique-t-il, ça ne va pas parce que sa maman est malade : ‘’Ce n’est pas facile, mais on ne peut rien ! Au niveau de la famille ça ne va pas, la maman est malade, elle dit qu’elle a du mal à tout le corps, et des fois même elle a du mal à se déplacer. Elle a passé trois mois sans marcher. Tout est mélangé’’, enchaine Ousmane Boffa Diallo, précise par ailleurs qu’il ne travaille pas.

 

‘’ Je m’occupe du Papa, je vais le voir tous les jours. Et puis s’il y a des ordonnances, je pars les payer, donc je le suis de près’’, déclare-t-il.

 

Faut-il rappeler que dans son arrêt, prononcé au petit matin du samedi 13 juillet 2013,dans ce dossier,  après sept mois de procès, le juge, Fodé Bangoura avait condamné le commandant Alpha Oumar Boffa Diallo dit “AOB“ et Jean Guilavogui à réclusion criminelle à perpétuité.
 

Bah Oury, vice-président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) qui vit actuellement en exil, avait été condamné par contumace à la réclusion criminelle à perpétuité.
 

Madame Fatou Badiar Diallo, Almamy Aguibou Diallo, Mamadou Alpha Diallo avait écopé de la peine de 15ans de réclusion criminelle chacun. Quant au Capitaine Mamadou Adama Mara, il a été condamné à cinq ans de réclusion criminelle. Thierno Sadou Diallo, Baba Alimou Barry ont été condamnés eux à 5 ans d’emprisonnement ferme. Lamarana Diallo, a écopé de la peine de 3ans d’emprisonnement, Mamadou Makka Bah, forgeron handicapé, a écopé de la peine de 3 ans d’emprisonnement.

Thierno Sadou bah, Mamadou Lamine Barry (marabout), ont écopé de deux ans d’emprisonnement chacun, quant au Commandant Sidiki Camara Dit “Degaulle“, a été condamné à deux ans d’emprisonnement, Souleymane Bah, a écopé de 16 mois d’emprisonnement.

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 93 51 32

Créé le Vendredi 31 janvier 2014 à 20:35

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi