Takana Zion dénonce les organisateurs, après le drame de Lambanyi

Drame à Lambanyi
L'artiste guinéenTakana Zion
L'artiste guinéenTakana Zion

CONAKRY- Après le drame survenu en marge de son concert, ayant fait au moins  6 morts et  plusieurs portés disparus à la plage de Lambanyi située dans la commune de Ratoma, la méga star du reggae guinéen, Mouctar Soumah alias Takana zion  qui a joué sur scène ce jour, se dit être touché et dénonce un manque d’organisation, a appris africaguinee.com.

« Je suis touché pour ce qui s’est passé, parce qu’il y a eu des jeunes qui ont perdula vie. C’est indépendant de la volonté de chacun. Donc je profite de cette occasion pour présenter les condoléances aux familles des différentes victimes », a déclaré le reggae man Takana Zion.
Poursuivant, le reggae man  a dénoncé l’absence des services de sécurité ce jour. Selon lui, il a avait pourtant prévenu les organisateurs quand il a constaté l’absence  de la  sécurité à l’intérieur. ‘’Ce jour là, moi et mon public nous étions exposés. Je me suis disputé avec les organisateurs. Je ne voulais même plus jouer. C’est vraiment dommage parce que quand on amène des gens pour faire des concerts c’est pour les rendre heureux’’, déplore-t-il. 
 
Puis il rajoute : ‘’j’avais rallié la plage aux environs  de 7 heures comme je sais que la plage de Lambanyi est une zone de risque  le concert a  commencé à 10 heures, mais ils ont installé le son vers 14 heures et ça trouvait que la plage était  déjà remplie. Les enfants ont commencé à lancer des bouteilles.  Ça a sali mon image   en tant qu’artiste de voir un concert mal organisé’’, a dénoncé Takana.
 
L’artiste indique qu’en principe  les  organisateurs des concerts doivent faire attention parce que dit-il rien ne vaut la vie. ‘’C‘est ce que je reproche  aux organisateurs guinéens, quand-ils sont en train de chercher l’argent,  ils  s’en foutent de l’artiste. Je me suis sentis beaucoup insulté par la façon dont on a organisé l’événement’’, fustige-t-il.
 
D’après lui, une délégation est en cours de route  pour aller  dans les domiciles des victimes..  
 
Pour terminer, Takana Zion a invité le ministère de la culture et l’agence guinéenne de spectacle à prendre des mesures pour éviter  des incidents pareils lors des concerts.
 
  BAH Aissatou 
Pour africaguinee.com
Tél : (+224) 664 93 46 23
 
 
Créé le Samedi 04 janvier 2014 à 18:21