Violences à Mandiana : le gouvernement interdit l'exploitation de l'or

MANDIANA- Une première décision a été prise par le gouvernement guinéen qui a interdit l'exploitation des mines d'or dans la région de Mandiana après les violences dans cette zone de la haute-guinée, a appris Africaguinee.com.
 
Le gouvernement a promis également de sanctionner les responsables des violences survenues ces derniers jours dans deux localités de la préfecture de Mandiana,  appris Africaguinee.com.
 
Lors d’une visite dans les localités de Diarakourou et de Malikila, le ministre délégué aux transports, Tidiane Traoré, et son homologue chargé des mines et géologie, Mohamed Lamine Fofana, ont promis de mettre fin à l’impunité, ce qui passe selon eux par la traduction devant les juridictions de tous les auteurs de violence.
 
Le ministre des mines et de la géologie a enchaîné en annonçant l’interdiction de toute exploitation minière dans les zones de conflit. Le ministre Mohamed Lamine Fofana a invité les autorités locales de Mandiana a veiller à l’application de cette décision.
 
Après cette visite de terrain, les deux ministres accompagnés des autorités locales dont le gouverneur de la région administrative de Kankan, Nawa Damey, se sont rendus à l’hôpital préfecotral de Mandiana pour s’enquérir de l’état des nombreux blessés.
Depuis 2006, les conflits dans les zones minières sont devenus quasiment récurrents.
 
  Bah Aissatou 
   Pour africaguinee.com
   Tél : (+224) 664 93 46 23
 
Créé le Jeudi 26 décembre 2013 à 19:36