Politique : Cellou Dalein Diallo exprime ses “souhaits“…

CONAKRY- Alors que la Guinée peine toujours à parapher sa ‘’fragile’’ démocratie qui reste marquée par des violations de droits de l’homme, le président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) rêve de voir les autorités du pays profiter des moments d’exception pour poser des actes allant dans le sens de l’instauration d’une ‘’vraie’’ démocratie’’, a appris Africaguinee.com.

‘’Mon souhait est que cette fête (tabaski) puisse inspirer nos gouvernants afin que les violations des droits de l’homme cessent, pour que le plein exercice des droits et libertés des citoyens soit effectif’’, a lancé le chef de file de l’opposition guinéenne en marge de la fête de l’aïd el fitr.

‘’Je souhaite que les autorités de notre pays sachent profiter de ces moments d’exception pour poser des actes allant dans le sens de l’instauration d’une vraie démocratie dans notre pays’’, formule Cellou Dalein Diallo.

Ces déclarations de M. Diallo interviennent à un moment où les droits de l’homme sont particulièrement mis à rude épreuve, notamment avec cette affaire de détenus du camp de Soronkony et l’arrestation pour diffamation de l’universitaire Billo Sy Savané.

Le président de la République a promis récemment que les droits de l’homme seront respectés en Guinée, mais que l’Etat ne tolérera désormais aucun délit.

‘’ Désormais la loi va s’appliquer à tout le monde, il ne sera plus question de s’attaquer aux biens d’autrui. Si quelqu’un viole la loi, il sera poursuivi par le procureur, qui qu’il soit. Qu’il soit de la mouvance ou de l’opposition, désormais on saura qu’il y a un Etat en Guinée, qui respectera tous les droits de l’homme, tous les droits des citoyens, mais qui appliquera aussi la loi. On n’acceptera plus que les délits restent impunis’’, avait martelé Alpha Condé.

   Diallo Boubacar 1
   Pour Africaguinee.com
   Tel : (00224) 664 93 51 32

 

Créé le Vendredi 18 octobre 2013 à 23:38