Tentative de Cout d’Etat: réaction du G.A.C face aux menaces de déstabilisation de la Guinée!

Décidément les marchands d’illusions perdues, les forcenés de gains égoïstes, les trafiquants de tous genres ne veulent toujours pas lâcher prises en Guinée malgré la  leçon de bonne gouvernance donnée par le Pr Alpha Condé.

En effet, après le rapport d’octobre 2012 de Nava Touré, président du comité de revue des contrats miniers qui détaille 25 “irrégularités“ dans l’acquisition des blocs 1 et 2 de Simandou, le grand patron de BSGR, Beny Steinmetz aurait juré la main sur le palpitant qu’il va en découdre avec le Premier Président Démocratiquement élu de la Guinée, le Pr Alpha Condé. 

Après que le journal français « La Revue » connu pour son professionnalisme ait révélé ses manœuvres en début de ce mois de septembre, cette fois c’est l’un des plus tonitruants journaux, le journal satirique « canard enchainé » qui a sorti en grande Une, une tentative de Coup d’Etat orchestré par le milliardaire Beny Steinmetz contre le chef d’Etat Guinéen. Ces révélations tirent leurs souches des notes des services de renseignement américain et français (CIA et DGSE).  

« Des notes de la CIA et de la DGSE annoncent un coup d'Etat à Conakry » titre ‘’Le Canard enchainé’’. Tandis que les notes de ces services de renseignement indiquent « Un coup d'Etat est imminent à Conakry ».

Des mercenaires français, sud-africains et israéliens, disposant de relais à Paris et en Afrique et soutenus par un roi du diamant, préparent un coup d'Etat en Guinée, véritable eldorado minier. C'est la thèse retentissante défendue dans deux notes rédigées respectivement par les services de renseignement américain (CIA) et français (DGSE).

Le document français évoque « de sérieux risques d'opérations en cours, tendant à déstabiliser l'État guinéen ». Et un « mode opératoire » consistant, lors de grandes manifestations, à « inciter la police et les forces armées à recourir à la force et ainsi créer des martyrs ». Et celui américain mentionne « Note sur les questions de sécurité en Guinée » en date du 13 septembre 2013.

Dire que certains guinéens ont perdu la foi, c’est sans doute déraisonnable pour certains pourtant c’est une dure réalité. Quand on sait que le jeu politique guinéen a complètement rendu fou bon nombre de ses citoyens au point de perdre la raison. La seule chose que ceux-ci ignorent c’est bien le fait que nos ancêtres avaient béni la Guinée depuis les chartes de « Kouroukanfouga» la première constitution africaine de XIIème siècle jusqu’aux « Waliyou » ainsi que les très nombreuses lectures de la ‘’fatiya » après chaque prière, la Guinée est une terre sainte. Cela trouve ses explications mêmes dans la décolonisation. Si en Guinée, le simple vote ‘’OUI’’ du 28 septembre 1958 aura suffi pour que le pays recouvre son indépendance, ailleurs il y a eu des guerres de libération. Les cas sont lésion, nous pouvons citer, entre autres Algérie, Angola et Indochine.

Le Pr Alpha Condé  est un homme béni et courageux qui aime la Guinée et les Guinéens. Sinon, comment expliquer autant de tentatives de coups d’Etat en moins de trois ans de pouvoir. Pourtant, avant son élection, il a toujours été clair, il faut changer le système de Gouvernance pour transformer nos immenses ressources naturelles en richesses au profit des populations guinéennes. Le changement des mentalités et des mauvaises pratiques est indispensable pour l’atteinte des objectifs du Changement. Bien que peu de gens de son entourage n’y adhèrent pas. Aujourd’hui, il est suffisamment informé. Il agira certainement, en stratège, au moment opportun. Réussir le changement est un impératif pour tous. 

Le Pr Alpha Condé est-il victime de son amour pour sa patrie ? Bien de gens le pensent car, être bon Guinéen, c’est de mettre au second plan la Guinée. Sinon, on le sait bien, pour qu’un coup d’Etat marche dans un pays, il faut nécessairement passer par les fils de ce pays. N’est-ce pas ce qu’aurait utilisé Beny Stainmetz pour récupérer les blocs 1 et 2 de Simandou (l’un des plus grands gisements de minerais de fer du monde) ?

Pour corroborer cette assertion, il suffit de voire la publication du palmipède enchainé sur les notes de la CIA et DGSE: «Des mercenaires français, sud-africains et israéliens, disposant de relais à Paris et en Afrique et soutenus par un roi du diamant, préparent un coup d'Etat en Guinée, véritable eldorado minier. C'est la thèse retentissante défendue dans deux notes rédigées respectivement par les services de renseignement américain (CIA) et français (DGSE) »

Le Canard poursuit en disant : «  Le financement de partis d'opposition » et le « recrutement de milices peules », ethnie supposée hostile au président, Alpha Condé. Le contexte des prochaines élections législatives (28 septembre), ajoute-t-il, sera propice à « de violentes manifestations de masse à Conakry et dans d'autres villes ». Ces mouvements pourraient  servir de couverture à des opérations ciblées, menées par les mercenaires. »

Maintenant, l’opinion publique nationale et internationale comprend désormais aisément les raisons de cette déferlante revendication incessante. Les partis d’opposition radicale signe un accord aujourd’hui et le rejette le lendemain. Puisque l’axe (Hamdalaye-Bambeto-Cosa) est devenu des coins d’Afghanistan, toutes les conditions sont réunies Car, le document français évoque « de sérieux risques d'opérations en cours, tendant à déstabiliser l'État guinéen ». Et un « mode opératoire » consistant, lors de grandes manifestations, à « inciter la police et les forces armées à recourir à la force et ainsi créer des martyrs ». Après on scande partout « On veut nous assassiner ou on ne nous aime pas ou encore on veut exterminer les peulhs » comme l’on entend souvent dire par certains zélés ou innocents qui ne savent rien de ce qui se passe mai jetés dans la rue pour revendiquer quelque chose, qui en réalité n’existe pas.

En tout cas, c'est la conviction des services français et américain. Les Américains sou¬lignent qu'un certain Victor Nassar, israélien et « consultant en sécurité pour BSGR depuis des années », s'est pointé, en juillet, à Johannesburg pour une « opération de recrutement de mercenaires », aidé par le Sud-Africain Willem Ratte, naguère « lié à l'extrême droite pro-apartheid ». L’unique dessein, envahir la Guinée par la force et lui voler ses biens.

L’homme d’affaire devenu maitre des mercenaires, Beny Steinmetz du BSGR récupère pour 165 millions USD une partie des droits d'extraction qu’il revendra la moitié au groupe brésilien Vale au prix de 2,5 milliards. Les apatrides guinéens qui l’ont aidé pour acquérir cette mine ont empoché cet argent au détriment du trésor. Les 2,5 milliards USD pouvaient servir de développer plusieurs secteurs notamment les routes et les chemins de fer dont le pays souffre criardement !

Mais seulement, les forces du mal du mal ignorent que la Guinée de Almamy Samory Touré, Alpha Yaya Diallo, Dinah Salifou Camara, Koko Onivogui, Kissi kaba Keita, de Ahmed Sékou Touré, Saifoulaye Diallo, Hadja Mafory Bangoura, que sais-je encore, est un pays de valeur avec des populations de valeur. Aux marchands d’illusion perdue, la Guinée ne sera toujours le pays des Guinéens, et le changement enclenché par le Pr Alpha Condé pour faire de la Guinée, « un pays émergent » arrivera à son terme.

Dans l’espoir que la sagesse et l’amour de la patrie, après 55 ans d’indépendance, remportent chez les Guinéens qui se sont aventurés dans cette sombre et déshonneurante histoire de Coup d’Etat contre le « Changement vivement souhaité par les guinéens » et « l’homme » du Changement que Dieu lui-même a donné à notre pays la Guinée par la voie de la démocratie.    

Groupe d’Appui au Changement (G.A.C)

   Ce contenu n’engage pas Africaguinee.com !

Créé le Jeudi 26 septembre 2013 à 20:06