Report des élections : Réactions de Cellou Dalein, Kiridi Bangoura,Saloum Cissé et Said Djinnit

CONAKRY- Après le compromis sur le principe du report des élections législatives, pour le 28 septembre 2013, les réactions ne se sont pas fait attendre au sein de la classe politique, a constaté Africaguinee.com. C’est le cas du président du parti de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) Cellou Dalein Diallo, Naby Youssouf Kiridi Bangoura, ministre, porte-parole de la présidence de la République, Dr Saloum Cissé, secrétaire général du parti du rassemblement du peuple de Guinée (RPG), ‘’parti au pouvoir’’et monsieur Said Djinnit, Facilitateur international. Nous vous invitons à lire leurs réactions respectives.

Cellou Dalein Diallo, Union des forces démocratiques de guinée (UFDG)

« C’est l’aboutissement d’un effort conjugué de l’opposition, de la mouvance et surtout des partenaires techniques et financiers impliqués dans le processus électoral. C’est un compromis, nous avons souhaité avoir un délai supplémentaire pour corriger les anomalies qu’on avait relevées aussi bien au niveau du fichier qu’au niveau du découpage électoral. Dès lors que le comité technique et suivi, présidé par monsieur Said Djinnit a accepté que les anomalies relevées par l’opposition  étaient fondées, il fallait trouver les moyens pour les corriger. On s’est mis d’accord sur les solutions à mettre en œuvre. Pendant longtemps, on n’a été pas d’accord sur le délai puisque la CENI avait affirmé qu’elle pouvait régler tous ces problèmes avant le 24 septembre. Nous avons dis que ce n’était pas possible pour la crédibilité de notre accord, il était important qu’un délai supplémentaire soit accordé. Nous voulions un délai plus long pour nous assurés que toutes les corrections ont été faites. Mais le compromis a été de donner les quatre jours pour permettre de tenir les élections le 28 septembre 2013.  C’est un délai sur lequel on peut fonder l’espoir de voir la CENI procéder effectivement, exhaustivement à la correction de toutes les anomalies. Elle s’est engagée à le faire sous la supervision des experts internationaux qui sont à sa disposition. Nous espérons qu’elle réussira à le faire pour permettre à la Guinée d’aller enfin à ces élections législatives ».[IMG2]

Naby Youssouf Kiridi Bangoura, ministre porte-parole de la présidence

« Les garanties pour les corrections des anomalies sont nombreuses et récurrentes. Plusieurs mesures sont prises, qui dépendent notamment de la CENI, mais aussi des représentations et démembrements des partis politiques sur le terrain. Et je vous rassure que certaines corrections sont déjà en cours, et le délai supplémentaire qui a été donné n’est pas un délai de logistique, c’est un délai de renforcement de la confiance, de travail supplémentaire pour que le 28 septembre tout le monde puisse aller calmement à son bureau de vote et exercer son droit de citoyen, choisir ses représentants à l’Assemblée nationale. Le pouvoir voulait que les élections aient liées en Guinée dans les conditions de transparence et de rassemblement des  diverses forces politiques du pays. En cela, le président Alpha Condé a gagné. Il a voulu que ces élections là ne souffrent d’aucune reproche quant à l’équité et à la transparence. Et la communauté internationale vient de l’affirmer que les conditions sont réunies pour l’organisation des élections équitables et consensuelles en Guinée ». [IMG3]

Dr Saloum Cissé, RPG Arc-en-ciel

« Ce que nous disons à nos militants, c’est d’être serein et d’accepter cette décision, de tout faire pour que nous ayons des élections apaisées et que les résultats soient acceptés de tous. Voila notre préoccupation majeure ».[IMG4]

 Said Djinnit, facilitateur International

« A l’issue de ces consultations, il a été convenu qu’un délai exceptionnel de 4 jours est accordé à la CENI pour procéder aux ultimes ajustements avant la tenue du scrutin. Toutes les parties prenantes dans le processus électoral ont souscrit à cet engagement. Nous sommes convaincus qu’avec cet accord, rien ne pourra plus entraver la tenue des élections le samedi 28 septembre 2013 en Guinée et à l’étranger ».

 Propos recueillis par Aliou BM Diallo
Pour Africaguinee.com
(+224) 664 93 46 24

 

Créé le Dimanche 22 septembre 2013 à 18:11